Affichage des articles dans Métier

Introduction

Que vous soyez amateur ou professionnel, vous aurez à un moment envie de changer d’appareil photo. Cette envie viendra plus ou moins vite suivant votre personnalité, mais elle arrivera…

Les questions à se poser

Pour savoir si vous devez changer d’appareil photo, il est préférable de se poser plusieurs questions. Tout d’abord :

Est-ce que je veux changer d’appareil photo par ce que j’en ai besoin ou seulement parce que je ne peux pas résister au nouvelle appareil … (remplissez avec le modèle de votre choix) :

  • Réponse 1 : « je ne peux pas résister » – Si vous avez les moyens financiers de l’acheter (et que votre famille n’en subira pas les conséquences, c’est très important), achetez le ! N’hésitez pas ! Vous le ferez un jour ou l’autre dans tous les cas, autant en profiter tout de suite !
  • Réponse 2 : « j’en ai besoin car… » – Dans ce cas, vous allez devoir approfondir un peu plus la question. Car souvent vous cherchez des excuses pour vous acheter votre nouveau jouet. Dans un cadre professionnel, vous devriez toujours être dans ce second cas, et c’est encore plus important de se poser les bonnes questions.

Prenons un exemple concret : moi-même ;-) Aujourd’hui je travaille avec deux boitiers, dont un Nikon D2X.

Nikon D2X

Nikon D2X

Après plusieurs années il répond toujours à mes besoins, mais il y a toujours un nouvel appareil qui me fait envie… Je me dois alors de me poser la bonnes question et d’être honnête dans mes réponses :

Quelles sont les fonctionnalités d’un nouvel appareil qui me permettront de mieux faire mon travail ou de gagner de nouveaux contrats ?

  • « L’écran arrière LCD est de meilleur qualité » – C’est vrai que je préfère travailler avec l’écran LCD du D700 qui me donne de meilleures informations que l’écran du D2X. Mais est-ce que l’écran du D2X m’empêche de faire de bonnes photos ? Non. Mauvais argument.
  • « Moins de bruit avec un ISO supérieur à 400″ – C’est vrai, mais je l’utilise principalement pour faire des photos d’événements sportif en plein jour où je travaille à ISO 100-400. Lorsque j’ai besoin d’une bonne qualité à un ISO supérieur, j’ai aussi le D700. Donc mauvais argument.
  • « Il y a la vidéo » – C’est à la mode. Mais est-ce que mes clients me demandent de faire des films en plus de reportages sportifs, ou lors de couverture d’événements d’entreprise. Pas encore. Cet argument sera sûrement valable d’ici quelque temps, mais cela ne vaut pas encore l’investissement. Donc argument à revoir d’ici quelque temps.
  • « Il a une meilleure résolution (plus de pixels) » – Peut-être mais je n’en tirerai aucun avantage. J’aurai plus de travail pour traiter les photos, j’aurai certainement besoin d’ordinateurs plus puissants et de plus de stockage (et de sauvegarde). De plus, la qualité de mes impressions sont excellentes pour mes besoins et ceux de mes clients. Donc mauvais argument.

En regardant ces quatre arguments, aucun ne passe l’épreuve de la question. Donc le choix est simple : pour l’instant je ne vais pas changer d’appareil photo et je vais continuer à utiliser mon D2X :-) Par contre il faudra que je me pose à nouveau la question d’ici quelque temps (entre autre pour la vidéo) pour voir si mes besoins ont changé.

Conclusion

Que vous soyez un particulier ou un professionnel, posez vous toujours les bonnes questions avant de changer d’appareil photo. A moins que ce soit juste un « caprice » que vous pouvez vous permettre, cela vous permettra de vous concentrer sur vos photos et de ne pas penser qu’un nouvel appareil vous permettra magiquement de … (remplir avec son excuse préférée, « faire de meilleures photos », « avoir plus de clients », …)


Suivez tous mes mouvements : Suivez Julien Gille sur Twitter
Recevez du contenu exclusif : Devenez Fan sur Facebook

Introduction

Il y a certains objectifs que l’on utilise largement moins souvent que d’autres : par exemple un objectif à bascule et décentrement (tilt & shift).

Ces objectifs sont principalement utilisés pour les photographies d’architecture ou de paysage. Par contre, ils sont également souvent chers.

24mm f/3.5D ED PC-E NIKKOR

24mm f/3.5D ED PC-E NIKKOR

Le problème

Prenons par exemple l’objectif ci-dessus, un 24mm f/3.5 PC-E NIKKOR. C’est un très bon objectif à bascule et décentrement mais…

  • la focale est fixe
  • la mise au point est manuelle
  • son tarif public est d’environ 2000€

2000€ pour un objectif à mise au point manuelle ? Ca peut paraitre extrêmement cher pour un objectif de nos jours. Si vous n’êtes pas spécialisé dans la photographie d’architecture, c’est un tarif élevé pour s’amuser et essayer de nouvelles choses.

De plus, si vous avez seulement quelques commandes pour de la photographie d’architecture, vous amortirez difficilement votre investissement.

La solution

En tant que professionnel Nikon, vous êtes certainement inscrit au NPS… Sachez qu’il est possible de louer du matériel chez les revendeurs agréés NPS si vous êtes un professionnel NPS.

Si vous avez une commande occasionnelle de photographie d’architecture, allez louer l’objectif. Pour le 24mm f/3.5 PC-E NIKKOR, vous le louerez environ 100€ la journée. Si vous travaillez une journée, cela devrait vous payer votre location.

C’est également la solution idéale pour tester un objectif sur une longue période avant de l’acheter. De plus, si votre revendeur est commerçant, vous arriverez surement à négocier un tarif sur l’objectif si vous décidez de l’acheter par la suite.

Quand acheter l’objectif ?

Tout dépendra du nombre de commandes qui utiliseront cet objectif.

Dans notre exemple, avec un objectif qui se vend 2000€ et que vous louez 100€ la journée, il sera largement plus intéressant de l’acheter si vous avez au moins 20 journées de travail avec cet objectif.

Dans tous les cas, je vous conseille fortement de louer l’objectif avant de l’acheter. Cela vous permettra de vous entrainer avec celui-ci et de vérifier par la pratique qu’il correspond vraiment à vos besoins.